Les prémices du carnaval

Amour a récemment appris au travail via des collègues martiniquaises, qu’il y aurait en ce moment des parades de présentation pré carnavalesques dans les différentes villes de Martinique.
 
ff302-img_1575
Effectivement tout les week-end, certaines villes ont organisé ces évènements. Pour toute l’histoire de la tradition du carnaval ici je vous promet de me renseigner et d’essayer de vous faire un bel article quand le moment viendra en Février. En attendant, et pour vous faire une idée de ce que ça peut représenter, nous sommes allés à Fort de France samedi après-midi pour voir. Un grand défilé autour de la grande place de la savane a eu lieu.., les photos parlent d’elles-mêmes!
Publicités

La Grande Randonnée de La Caravelle

Cette semaine un couple d’amis m’a convié à une grande randonnée à l’Est de l’île, sur la presqu’île de La Caravelle, sur la côte Atlantique.
a125e-img_1420
 
Toujours sans travail malgré mes nombreuses candidatures qui restent très souvent sans réponse, j’ai dit oui sans hésiter. Surtout que la rando j’aime bien mais Baptiste pas trop trop. En fait sur de courtes randonnées il va me suivre avec plaisir mais sur un circuit où l’on annonce 4h de marche souvent en plein soleil un peu moins! Après tout chacun son truc, et puis je peux comprendre!
 
Alors on est partis plus ou moins équipés pour certains! Perso j’avais dégainé les bonnes baskets, la bouteille d’eau, sandwich et barres de céréales, la crème solaire et surtout l’appareil photo (même si me le trimballer tout le long sur l’épaule a fini par être désagréable, ça valait le coup!).
7cd47-img_1352
 
On est donc partis vers 11h50, et on a terminé la ballade aux alentours de 16h40.. c’était long! c’était fatiguant parce que ça montait pour redescendre et remonter de plus belle sur des chemins ensoleillés (je vous rappelle la température moyenne ici l’après midi : 32°C). On a gambader sur des routes bétonnées, puis sur des chemins terreux et très caillouteux, sur des plages sauvages de galets, et dans les agréables chemins de la mangrove. Mais waou! Ça en valait la peine, déjà pour le goût de l’effort (oui oui j’ai repris le sport aussi!), mais surtout pour la diversité des paysages parcourus. On traverse d’abord une forêt sèche, puis on arrive vers des falaises escarpées et volcaniques. On évolue ensuite dans une plaine aride pour arriver vers les sols les plus vieux de Martinique. Ce sont les premières roches volcanique qui ont commencées à créer l’île il y a 20 millions d’années. Le paysage est vierge de toute plante pendant un moment, et l’océan Atlantique se charge de former des anses magnifiques mais dangereuses et très escarpées car la côte est en plein vent et sujette à une mer déchaînée. La promenade continue sur des reliefs plus agréables car un peu plus ombragés ensuite avec des points de vue magnifiques sur la côte martiniquaise et cette presqu’île. On termine en se baladant dans la mangrove (attention mancenilliers sur la route), et on crie presque victoire quand on atteint les ruines du Château Dubuc, qui est l’ancienne demeure d’une grande famille cheftaine mais je ne l’ai pas encre visitée (trop de fatigue) pour vous en dire plus!
 
En résumé une superbe après midi, et une balade à refaire avec plus d’eau et un meilleur entrainement physique (en plus il parait qu’il y a une plage magnifique cachée dans le coin..).

La Forêt de Vatable – Les Trois Îlets

Ce week-end on a eu envie de profiter de la nature mais sans trop se fatiguer. L’objectif du week-end étant le repos, histoire qu’Amour entame sa semaine sur de bonnes bases.

 
Alors on est allé se promener dans les bois. Sur la route des Trois Îlets il a la Forêt de Vatable, c’est une étendue de terre et de végétation dans la mangrove. La balade ne présente pas d’embûches particulières, mais offre un magnifique panorama sur la baie de Fort de France et sur les Trois Îlets. On se sera promené 45 minutes a peu près dans ces bois en prenant quelques clichés et en profitant de la vue et de la nature en compagnie des libellules. Les familles martiniquaises qui pique-niquaient su place nous ont grandement donné envie de les imiter un de ces jours!

Notre terrasse

Je profite de cet article pour vous donner quelques nouvelles. Baptiste continue son internat, tout va bien beaucoup d’heures mais il a le moral quand même bien qu’il soit très fatigué. De mon côté les pistes pour du travail n’ont malheureusement pas données suite. Alors retour à zéro de ce côté la, je continue donc à chercher un emploi. Dur dur la conjoncture professionnelle ici, il faudrait que je soit dans le BTP pour être tranquille!^^
 
Sinon le temps n’est pas exceptionnel dans le sens où les températures bien qu’excellentes ont considérablement baissées depuis notre arrivée. Et il pleut pas mal, les journées sont variables c’est un peu le même temps qu’au printemps à La Rochelle : Ciel bleu et de gros nuages d’averses. Cependant on profite quand même de nos week-end. Je n’ai pas d’article fabuleux à vous offrir car nous avons surtout refait des choses qui nous avaient plus. Quelques plages, où l’eau est plus fraîche aussi, un peu de snorkeling pour tester la Gopro et tacher de vous montrer des vues sous-marines sympathiques. On a visiter le Nord Atlantique, en voiture car la pluie et le vent étaient de la partie. Les plages sont très très déconseillées à la baignade voir interdites, car les courants et les vagues sont très dangereux. Alors on en a profité pour faire du repérage car il y a des mini canyoning à faire dans ces parages et de jolies ballades.
 
Nous allons donc bien et nous profitons de notre jolie terrasse que je vous ai phtographié de nuit pour vous montrer l’ambiance! Certes, on enfile un pull pour pouvoir en profiter le soir, mais c’est tellement bon..
04965-p1010031

Le canal de Beauregard

Première Vraie randonnée sur l’île: Le canal de Beauregard ou le canal des esclaves.

a59ff-p10100142b3

 

Oui bon le titre annonce la couleur en fait, Beauregard car en effet la vue est fantastique, et des esclaves parce que ce sont eux qui l’ont construit pour acheminé l’eau des montagnes vers les distilleries de la côte.

« Celui qui pense droit marche de travers. »
de Jean Dypréau 

Là pour le coup, il valait mieux ne pas penser du tout histoire de marcher vraiment droit! Car c’est une ballade au milieu de la forêt humide, sur un muret large de 40 à 60 cm. D’un côte la paroi avec l’écoulement de l’eau et de la végétation, de l’autre le vide… et de la végétation! Oui j’avoue il ne faut pas trop avoir le vertige Baptiste n’a pas trop apprécié cette sensation mais à très admirablement pris sur lui à la vue des paysages environnants. De mon côté à l’aller ça a été le vide à ma droite n’était pas gênant, un peu plus au retour, le fait de l’avoir à ma gauche était un véritable appel. Mais on en a bien profité, ça nous a bien vidé la tête, et les crabes d’eau douce planqués dans le canal nous on tenu compagnie!

En totalité 2h15 de promenade 1h30 aller et 45 minutes retour. Le tout bien ombragé avec la fraicheur de l’eau avoisinante pour éviter le coup de chaud. C’était un moment plutôt chouette. Pour la prochaine escapade on essaiera peut-être une cascade…

Le jardin de balata

0a32a-jardin2bde2bbalata2b1

En ce moment les activités ne foisonnent pas vraiment. Il faut dire que le temps n’est pas très clément avec nous. Le vent et les averses impromptues nous obligent à revoir à la baisse le temps passé dehors. 
5f8fe-jardin2bde2bbalata2b4
Toutefois, le temps d’une éclaircie nous sommes allez voir le Jardin de Balata. C’est un immense jardin botanique qui recense les différentes espèces végétales de Martinique. Situé dans le centre de l’île il offre également une très belle vue sur une partie du relief martiniquais. On se promène 1 heure durant au milieu d’une jungle domptée et parfaitement mise en valeur; Une courte ballade dans les arbres est aussi proposée pour voir ce spectacle d’un peu plus haut. Admirable en tant que résident nous payons l’accès une fois pour un accès annuel, ce qui permettra de revenir admirer ce jardin lorsqu’il sera fleuri!

« Quand on observe la nature, on y découvre les plaisanteries d’une ironie supérieure. » Honoré de Balzac

Bonne année 2015 !

Et voilà l’année 2014 se termine. Si on fait le bilan ça a été une belle année finalement. J’ai rencontré Baptiste, il a eu cardiologie comme il le souhaitait et nous sommes partis à l’autre bout du bout sur une île magnifique! Du coup on a fêter ça simplement : un petit apéritif entre amis suivi d’une soirée organisée avec les autres internes en mode « bling-bling ». C’était soft et sympathique, sans excès.
 
J’en profite pour vous adresser à tous nos vœux de bonheur, de santé, d’amour et de réussite pour l’année 2015 qui commence. On vous aime fort!
cb91b-p10100182b2